L’AAMSL de 1919 à 2015, une histoire à suivre…

L’Association des anciens a pour mission de maintenir et d’étendre les relations amicales et sociales entre les anciens élèves, les membres du personnel anciens et actuels, tout en contribuant à la vie du Collège d’aujourd’hui. L’AAMSL veille aussi à la reconnaissance de ses membres. Elle a un devoir de mémoire et témoigne de l’appartenance de ses anciens à son passé, à son patrimoine.

La petite histoire

Le frère Symphorien directeur du Mont-Saint-Louis de 1893 à 1914 manifestait peu d’enthousiasme pour la création d’une association ayant pour objectif de regrouper les anciens élèves. Ce n’est finalement que plus de trente ans après la fondation du Collège que l’Association des anciens du Mont-Saint-Louis fut mise en place, alors que le frère Joseph était directeur. En 1919, la constitution de l’association ayant été rédigée, on procéda à son incorporation sous les noms de l’Association des Anciens du Mont-Saint-Louis (ou en anglais, The M.S.L. Old Boy’s Union).[1]

Plus de 800 anciens participèrent à l’assemblée du 30 novembre 1919. Le journal, Le Canada, rapportait ainsi l’atmosphère qui régnait lors de cette rencontre :

«… ce groupement d’anciens qui revoyaient avec plaisir la maison dans laquelle s’étaient écoulées les meilleures années de leur existence, où ils avaient reçu une éducation qui leur permis de faire leur marque dans la vie. Tous revenaient heureux de revoir les anciens confrères et les professeurs dévoués qui leur ont tracé le chemin à suivre. Oui, pour tous, ce furent de belles heures.»[2]

Le blason de l’Association des anciens du Mont-Saint-Louis a une forme similaire à celui du Collège et il possède certains éléments communs. Plus spécifiquement, on y retrouve l’année de fondation de l’association ainsi que l’aphorisme exprimant le sens de ce regroupement d’anciens :

« Semper fidelis » : toujours fidèle à ma mère nourricière de connaissance, le Mont-Saint-Louis. La lampe (alumni en Latin) fait référence à celui qui est éclairé de la connaissance ou de la lumière du savoir. C’est le symbole de la liberté, la capacité de pouvoir penser par soi-même.»[3]

[1] Un demi-siècle au Mont-Saint-Louis, 1888-1938, p. 521.

[2] Ibid., p. 524.

[3] Notes de cours Éthique et culture religieuses, Jean Gadbois.

Source : Collège Mont-Saint-Louis 1888-2013 125 ans d’Histoire Témoignages d’hier et d’aujourd’hui – © 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s