Gilles Duceppe, promotion 1968, nommé au Panthéon des anciens du Mont-Saint-Louis

CAR_9926.jpg

Gilles Duceppe est l’aîné d’une famille de sept enfants. Né en juillet 1947, il a grandi dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal. Il est le fils de l’acteur Jean Duceppe et d’Hélène Rowley. Après des études classiques au Collège Mont-Saint-Louis, où il se démarque en étant président de l’Association générale des étudiants (de 1966 à 1968), il étudie en science politique à l’Université de Montréal. En 1967, il se distingue comme membre fondateur du Cégep du Vieux Montréal et l’année suivante, il est vice-président de l’Union générale des étudiants du Québec.

En 1970, il devient directeur du journal Le Quartier latin. Il milite par la suite dans les quartiers défavorisés de Montréal. Il fut également cadre responsable du secteur est de Montréal à la Compagnie des jeunes Canadiens avant d’être, en 1976, organisateur communautaire et syndical. De 1981 à 1990, il travaille comme organisateur et négociateur à la CSN.

En 1990, il devient le premier député souverainiste élu à Ottawa. Il sera successivement porte-parole du Bloc Québécois dans plusieurs dossiers (1990-1993), whip en chef, leader parlementaire et chef par intérim de l’opposition officielle (1993-1996). Élu chef en 1997, il sera chef de l’opposition officielle. Sous sa direction, le Bloc remportera la majorité des sièges au Québec lors des élections de 1997, 2000, 2004, 2006 et 2008.

Chef du Bloc québécois de 1997 à 2011, il a dirigé une forte délégation de députés à la Chambre des communes. Ce grand défenseur des intérêts du Québec a été un parlementaire rigoureux et performant. Il a contribué à faire avancer le Québec sur des sujets importants, tels le déséquilibre fiscal, le transfert des compétences en matière de main-d’œuvre, le supplément de revenu garanti pour les aînés, la loi antigang et la reconnaissance de la nation québécoise.

Il se retire de la vie politique en 2011, reprenant temporairement la direction du Bloc Québécois lors de l’élection fédérale de 2015. Il devient par la suite chroniqueur, commentateur et analyste politique.

Engagé socialement, Gilles Duceppe est président du C.A. de la Compagnie Jean-Duceppe depuis 2012. Il a été membre du C.A. de Juripop et du Festival de films Fantasia (2012-2015) et coprésident de la Commission nationale d’examen de l’assurance-emploi (2013).

Gilles Duceppe est Chevalier de l’Ordre de la Pléiade (2000) et Officier de l’Ordre national du Québec (2016).

La communauté du Mont-Saint-Louis rend hommage à un homme de convictions, inspirant le respect par la richesse de son parcours et de sa personnalité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s