Message de François Trahan, promotion 1986

Le stratège boursier François Trahan a accepté la présidence d’honneur de la campagne majeure de financement. Ne pouvant assister au lancement de la campagne qui de tenait le 2 mai 2017, il a rédigé un très beau témoignage, démontrant son attachement au Mont-Saint-Louis et son appui à la Fondation du Collège.

Chers amis,

C’est avec beaucoup d’humilité que j’écris ce texte. Je le fais, car je crois fermement que le soutien des anciens peut jouer un rôle important dans l’avenir du Mont-Saint-Louis.

J’aurais évidemment aimé me joindre à vous pour le lancement de la campagne majeure de financement, mais malheureusement une obligation professionnelle me retient à Boston. Je sais toutefois, par Mme Rioux-Morency, que vous êtes bien entourés notamment, par la présence de Julie Payette.

Je n’aurais jamais imaginé, en quittant le Mont-Saint-Louis en 1986, que je serais un jour en mesure d’apporter mon appui au Collège. Rien dans mon parcours ne suggérait à l’époque que je serais en mesure de le faire.

À l’adolescence, c’est parfois difficile d’apprécier l’éducation que l’on reçoit. Personnellement, j’ai compris la qualité de l’enseignement que j’ai reçu au MSL et son influence sur mon cheminement professionnel, beaucoup plus tard dans la vie.

Je sais maintenant que mon parcours au Mont-Saint-Louis m’a fourni plusieurs outils qui me servent encore aujourd’hui. D’ailleurs, il y a deux éléments que je retiens plus partciulièrement de l’enseignement que j’ai reçu au Collège. D’abord, on m’appris à être organisé tout en restant indépendant. Deuxièmement, je retiens l’expérience sociale ou le développement social car le Collège favorisait et facilitait les liens d’amitié. À ce jour, mes meilleurs amis sont presque tous des anciens, dont plusieurs que j’ai rencontrés au camp des 48 heures.

Je me souviens aussi du mentorat de certains enseignants. Je remercie d’ailleurs M. Boileau et son complice, M. Lepage pour leurs précieux conseils.

Ceci m’amène à la philanthropie. J’ai appris une importante leçon de vie quand je me suis joint à l’entreprise Bear Stearns, en 2002. À l’époque, on devait, à titre d’associé, remettre 4% de notre rémunération à des fins philanthropiques. De prime abord, je trouvais la demande exigeante, MAIS, j’ai appris avec le temps qu’un geste charitable apporte beaucoup plus que toutes dépenses. Je l’ai appris « sur le tard », mais j’espère en faire cadeau à mes enfants et c’est avec cet esprit que j’ai répondu à l’appel de Mme Rioux-Morency et de l’Association des anciens.

J’espère sincèrement que mes enfants pourront eux aussi vivre l’expérience Mont-Saint-Louis un jour. La vie décidera si c’est réaliste.

D’ici là, je ferai mon petit bout de chemin pour contribuer à ce que le Collège soit là pour les générations futures. Je demande à tous les anciens de s’impliquer et de faire eux aussi leur petit bout de chemin pour aider cette merveilleuse cause.

Un gros merci à Lucienne Rioux-Morency et à vous tous réunis pour le lancement de la campagne de financement. En espérant vous croiser à la prochaine occasion.

Avec beaucoup d’humilité,

François Trahan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s