Jacques Godin nommé au Panthéon des anciens

J Godin 1

Né à Montréal en 1930, Jacques Godin est un comédien remarquable, une figure bien connue du public québécois, pour ses rôles au théâtre, au cinéma et à la télévision. Au fil de sa carrière, il a joué dans plus de 230 productions. Fils d’Alphonse Godin et de Jeanne Picard, il a passé son enfance, rue Therrien dans le quartier Saint-Henri à Montréal. Jacques Godin a fréquenté le Mont-Saint-Louis de 1948 à 1950 avant de faire un baccalauréat en comptabilité à l’École des Hautes Études commerciales. Il a commencé à faire du théâtre dans les salles paroissiales dès l’âge de 16 ans et sa carrière professionnelle a débuté avec les radioromans de CKAC, CKVL et Radio-Canada.

Dès ses débuts dans le métier, on l’a vu dans de nombreuses séries québécoises et téléthéâtres, dont Radisson, Septième nord et Des souris et des hommes (1971), Mort d’un commis voyageur. L’acteur a rapidement été reconnu pour la force et la densité de son jeu. Beaucoup de gens se souviennent de ses performances dans le téléroman Montréal P.Q. de Victor-Lévy Beaulieu, au début des années 1990 ou Sous le signe du Lion (2000).

Au cinéma, il s’est notamment illustré dans le film Being at Home with Claude (1992), La Donation, de Bernard Émond (2009). En 2010, on l’a vu camper au cinéma le rôle d’un homme emprisonné dans son corps souffrant de la maladie de Parkinson, dans le film La dernière fugue de Léa Pool.

Le théâtre a occupé une grande place dans sa carrière avec des interprétations très remarquées, notamment dans Fin de partie et en Attendant Godot (Beckett), la Charge de l’orignal Épormyable de Claude Gauvreau et Le Visiteur d’Éric Emmanuel-Schmitt.

Depuis 2013, Jacques Godin partage la scène avec le pianiste et compositeur de musique contemporaine Philippe Prud’homme. Ils présentent des poèmes et chansons poétiques.

Jacques Godin a remporté plusieurs prix d’interprétation de premier rôle à la télévision, au théâtre, au cinéma et dans une websérie : Prix Méritas, meilleur comédien, Septième Nord (1965), Prix Méritas, personnalité masculine du théâtre (1970); prix Méritas, meilleur comédien, premier rôle pour Des souris et des hommes (1972); Canadian Film Awards, meilleur comédien, premier rôle masculin pour O.K. Laliberté (1973); prix Anik, meilleure interprétation, téléthéâtre Le Sea Horse (1976), prix de l’Association québécoise des critiques de théâtre, meilleur interprète masculin pour La charge de l’orignal épormyable (1990); prix Gémeaux, meilleur premier rôle masculin pour La charge de l’orignal épormyable (1993); prix Gémeaux, meilleur premier rôle masculin pour Sous le signe du Lion (1998 et 2001); prix Gémeaux, meilleur rôle de soutien masculin pour Toute la vérité (2012).  Il a été en nomination pour cinq prix Gémeaux et un prix Claude-Jutra.

En 2018 et 2019, il a remporté les prix de meilleur acteur étranger pour la web série « Vieux Jeux » au Web Fest de Rome (2018) et au Web Fest de Buenos Aires (2019).

En juin 2017, il a été récipiendaire de l’Ordre national du Québec (Chevalier), pour sa contribution à la scène culturelle québécoise.

L’AAMSL salue la carrière prolifique de Jacques Godin, un grand homme de théâtre. Sa passion pour la scène et son désir constant de relever de nouveaux défis artistiques inspireront certainement d’autres générations d’élèves du Mont-Saint-Louis.

tous

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s