Le MSL, deux édifices mais les mêmes souvenirs

De la rue Sherbrooke…

L’architecture monumentale du bâtiment évoquait à mes yeux l’importance de l’institution qu’il abritait. Les marches vermoulues des escaliers et les rampes patinées par des régiments d’étudiants nous donnaient aux classes du 5e étage logées sous le toit en mansarde, mais j’ai encore en mémoire les « cabinets de curiosité », laboratoires des niveaux inférieurs, la cafétéria que nous partagions avec les étudiants du cegep du vieux Montréal, le tunnel qui menait au fabuleux gymnase et ses vitrines qui regorgeaient de trophées nous rappelant les exploits des Kodiaks et des équipes sportives qui ont bâti la réputation du Collège. Guy Tremblay, promotion 1973

Nous avons si souvent parcouru ces corridors alors que les classes étaient remplies du sourire et du travail des élèves! Parfois, nous avons dû le faire dans le calme effarant des vacances…et il est arrivé que, le soir, quand le silence peuple le pensionnat, nous y sommes passés hantés par le souvenir de ceux qui ont défilé dans ces larges avenues, riant à la vie, enivrés d’espérance, et qui ne sont plus!  Frère Robert

… au boulevard Henri-Bourassa

Le MSL vient tout juste d’emménager dans son nouvel édifice et tout le monde (personnel et élèves) doit en même temps prendre possession des lieux et donner une nouvelle vie à toutes ces classes, ces couloirs, ces bureaux et bien sûr cette immense cour extérieure. Au cinquième étage, ce sont les quartiers privés des frères. Ils sont encore plusieurs à résider au collège et à y enseigner. C’est la « cohabitation » avec les professeurs laïcs. C’est aussi l’époque d’une vraie « vieille partie » au MSL. Celle où les planchers et les escaliers de bois craquent et souffrent de partout. On y retrouve les locaux des parascolaires, des cours de dactylographie et pourquoi pas, le gymnase… Pour moi, tout ça et bien d’autres choses font de ces années la petite révolution tranquille du MSL. Mais au-delà des lieux, le MSL me rappelle que le collège a d’abord été un milieu de vie façonné au quotidien par toutes ces personnes qui, à travers leurs apprentissages, y ont appris à se connaître et à se développer. Stéphane Masson, promotion 1975

De génération en génération, une belle histoire humaine constituée de la continuation des mêmes souvenirs, rêves, projets et espoirs ! Longue vie au Collège Mont-Saint-Louis. Yvan Bordelean, promotion 1963

Extraits tirés du livre : Collège Mont-Saint-Louis 1888-2013, 125 ans d’histoire, Témoignages d’hier et d’aujourd’hui. Initiateur du projet et rédacteur : Yvan Bordeleau, Responsable du projet et rédactrice : Danièle Bélanger, Conception graphique et photo de couverture : Jean-Louis Desrosiers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s