Ils ont étudié au Collège

Aujourd’hui, ils s’investissent dans leur milieu

Diane Aubé 1986 : enseignante Mathématique
Danièle Bélanger 1981 : directrice de l’Association des anciens et de la Fondation
Yvan Bélisle 1990 : enseignant Science et technologie
Rose Boulanger 2012 : enseignante Éthique et culture religieuse
                                     
Marie-Noël Choquet 1997 : enseignante Français
Julie Couillard 1986 : technicienne en loisirs
Judith Courcelles 1995 : enseignante Monde contemporain
           
Geneviève Des Roches 1996 : enseignante Science et technologie
Jean-Philippe Giroux 2000 : enseignant Histoire et éducation à la citoyenneté, Monde contemporain, Éducation financière
                      
                                   
Michel Hétu 1972 : directeur des ressources financières et ressources humaines
                
Sandra Jolicoeur 1999 : enseignante Science et technologie
Dominique Laplante 1999 : enseignante Anglais
Élaine Lavoie 1978 : enseignante Français
              
Marie-France Legault 1987 : technicienne de travaux pratiques
Marc Lemire 1985 : animateur à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire
Stéphanie Marcoux 1988 : enseignante Français
           
Amélie Mathieu 2000 : enseignante Français
Luc Morin 1981 : enseignant Physique

         

Geneviève Paré 2002 : enseignante Géographie, Histoire et éducation à la citoyenneté
Marie-Ève Perrotte 1993 : professionnelle au Soutien à l’apprentissage

 

Éric Richard 1996 : enseignant Géographie, Histoire et éducation à la citoyenneté
Antoine Therrien 1996 : directeur 2e et 3e secondaire

 

 

Les Brèves Septembre 2020

Simon Telles 2011

Élu à la présidence de l’organisme Force Jeunesse. Simon travaille aussi pour Trivium Avocats en droit des organisations à but non lucratif.

 

 

Émile Barnes 2013

A fondé la CED (Communauté de l’Éducation sur les Dépendances), un organisme à but non-lucratif visant à soutenir les jeunes aux prises avec des problèmes de dépendance tout en bonifiant l’offre culturelle.

 

A fondé la CED (Communauté de l’Éducation sur les Dépendances), un organisme à but non-lucratif visant à soutenir les jeunes aux prises avec des problèmes de dépendance tout en bonifiant l’offre culturelle.

Louis-Solem Pérot 2013

Sortie de l’Album « Aux Frontières » d’Anthony Roberge, direction artistique : Louis-Solem Pérot.

 

 

Alice Girard-Bossé 2015

Récipiendaire de la bourse Fernand-Seguin 2020.

 

Paule Dagenais 2006

Lancement de son roman « Le visage d’A.B. Soloviev », Les Éditions de La Tournure.

 

Colin L. Racicot 2007

Son court-métrage d’animation « D’où viennent les lapins? » obtient l’aide de la SODEC en développement.

 

 

Patrick Francke-Sirois 2007

Son court-métrage « Atlantis » obtient l’aide de la SODEC en développement. Patrick chapeaute l’ensemble des activités de Cadadel qui a obtenu 4 nominations aux Prix Gémeaux.

 

 

Pamela Prud’homme 2007

Professionnelle scientifique à l’IRSST et première autrice du rapport sur les effets des pesticides sur les travailleurs agricoles.

 

 

Émilie Choquet 2004

Sortie de son roman « Un espace entre les mains », Boréal.

 

 

Maude Nepveu-Villeneuve 2002

Récipiendaire d’un Prix des libraires du Québec pour la jeunesse pour son album « Simone sous les ronces », illustré par Sandra Dumais, Éditions FonFon.

 

Nicholas Gildersleeve MSL 1994

Nommé directeur-général à La Casa.

 

 

Hubert Villeneuve 1995

Sortie de son livre « Teaching Anticommunism : Fred Schwarz and American Postwar Conservatism », Les éditions universitaires McGill-Queen’s.

 

 

Louis Lortie MSL 1970 à 1973

En concert à la salle Bourgie à partir du 14 octobre 2020.

 

 

Jean-François Pronovost 1973

Nommé conseiller en transport – Bureau de la transition écologique et de la résilience à la Ville de Montréal. Il a aussi occupé des postes importants chez Vélo Québec et est cœur de la création de la Route verte.

 

 

Jean-Louis Desrosiers a travaillé au MSL de 1975 à 2018

Exposition de photographies : fouvracfleury.com – Galerie CHAFOUF

 

 

Vie étudiante

Le camp d’accueil du MSL

Le traditionnel camp d’accueil du Collège s’est déroulé à la fin de l’été afin de souligner ce nouveau départ qu’est l’entrée au secondaire de nos futurs élèves. Au fil de la semaine, les groupes de première secondaire se sont succédé au MSL. Tous ont été invités à venir y passer une journée en compagnie de l’équipe de la vie étudiante et du soutien aux élèves, des moniteurs (élèves du 2e cycle) et de quelques-uns de leurs enseignants.

Certes, la version 2020 du camp d’accueil a nécessité certaines adaptations. Toutefois,  les objectifs demeurent les mêmes : nos futurs élèves ont pu faire connaissance avec les élèves de leur groupe, apprivoiser les lieux et rencontrer les membres du personnel dans une ambiance festive et estivale. Au programme de la journée : rallye dans l’école, jeux de connaissance, grand jeu, sports et activité d’intériorisation et beaucoup de sourires. On a bien hâte de se revoir à la rentrée !

Nouvelles de la Fondation Septembre 2020

En ce début d’année scolaire 2020-2021, consciente des besoins liés à la crise de la COVID-19, la Fondation du Collège Mont-Saint Louis fait appel à la solidarité et à l’engagement des anciens élèves du MSL pour contribuer au fonds de bourse. Plusieurs de nos anciens élèves ont déjà choisi d’appuyer ce volet de la campagne majeure de financement.

 

À la Fondation du Collège Mont-Saint-Louis, la crise liée à la pandémie a entraîné de nouvelles demandes d’aide financière. Ainsi nous avons apporté une aide d’urgence à quelques familles. Tous les parents que nous avons aidés nous ont témoigné leur soulagement, leur reconnaissance et leur respect envers la Fondation du Collège. Nous savons que ces sentiments rayonneront pour toujours sur le MSL.

Chaque don compte et fait une différence

La campagne majeure de financement 2016-2021, dont Objectif est de 1 250 000 $, se poursuit.

Septembre 2020

La Fondation maintient ses opérations courantes tout en respectant les consignes émises par les autorités de santé publique. Toutefois, pour faire suite aux mesures importantes mises en place par le gouvernement du Québec afin de contrer la pandémie, la Fondation du Collège Mont-Saint-Louis se voit obligée d’interrompre temporairement la tenue d’événements-bénéfices. Nous suivons de près la situation et vous tiendrons informés des prochains développements.

Campagne de financement – Automne 2020

Encouragez la Fondation du Collège en vous procurant Le sac gourmand de la Fondation au coût 35 $

Miel naturel de St-Paul-de-la-Croix (500 g)

Fromages de la Fromagerie des Basques (800 g) : Cheddar, Héritage, Sieur Rioux

Les détails de la campagne de financement vous seront communiqués bientôt

Notre histoire

Mont-Saint-Louis rue Sherbrooke : cours commercial et scientifique

Les frères enseignants souhaitaient donner aux jeunes qui leur étaient confiés une culture générale qui dépassait les strictes matières académiques.

Le journal français de New York, Le petit Figaro, du 8 août 1891 décrit avec éloquence les programmes du Mont-Saint-Louis : « L’enseignement au Mont-Saint-Louis est divisé en trois parties : le cours préparatoire; le cours commercial; le cours scientifique. […] Ce Collège est peut-être sous ce rapport le mieux organisé de l’Amérique. »[1]  Ainsi, dès les premières années, l’enseignement au Mont-Saint-Louis se divisa en deux branches, commerciale et scientifique, chacune récompensée par un diplôme.

[1] Un demi-siècle au Mont-Saint-Louis, 1888-1938, p. 294.

Un artisan du cours classique Témoignage de Jean-Claude Nolin, promotion 1944

Pour moi, les 125 ans d’histoire du Mont-Saint-Louis me rappellent que c’est sous le directorat de frère Merry-Alphonse qu’au Collège seront introduites les classes du cours classique traditionnel. C’est en 1941 qu’il est nommé directeur et il remplace le frère Anselme. Son nom civil est Jean Drouin (1898-1989) et il détient un baccalauréat ès arts et une maîtrise en philosophie. Signalons que le Frère Merry-Alphonse introduira au Collège une activité religieuse, connue sous le vocable de la Congrégation de Marie. Une fois par semaine, les élèves qui l’auront d’abord choisi seront appelés à réciter ensemble le chapelet à la chapelle.

Mais il fut particulièrement un artisan important de l’introduction des classes classiques au Mont-Saint-Louis. Ce fut un long débat parce que, depuis longtemps, les frères se sentaient privés alors que le certificat d’études ès sciences MSL n’était pas reconnu comme certificat d’admission à l’Université de Montréal. Ce certificat était cependant reconnu entre autres par l’École Polytechnique et l’Université McGill. Les démarches pour corriger cette situation se sont poursuivies pendant toute la durée de son directorat. À compter de juin 1945, les examens furent conduits sous l’autorité de l’Université en vue de l’obtention du baccalauréat de rhétorique, et ensuite de philosophie. Je fus le premier MSL à être soumis à ce processus. À la fin des années quarante alors que le Collège avait introduit l’option dite classique dans le choix des cours, le certificat dit d’études classiques, émis par le Collège, fut aussi reconnu par l’Université. Frère Merry-Alphonse avait gagné son pari. Il nous faut l’honorer pour ce développement dans l’histoire du Collège, et je lui suis très reconnaissant pour l’obtention des baccalauréats.

Extrait tiré du livre : Collège Mont-Saint-Louis 1888-2013, 125 ans d’histoire, Témoignages d’hier et d’aujourd’hui. Initiateur du projet et rédacteur : Yvan Bordeleau, Responsable du projet et rédactrice : Danièle Bélanger, Conception graphique et photo de couverture : Jean-Louis Desrosiers.