100e assemblée annuelle de l’AAMSL Salutation et lecture de la directrice générale

Sherbrooke

Jean Di Zazzo 1956, Jean Delisle 1949, Daniel Gaudry 1969, Yvan Bordeleau 1963, Olivier Marchand 1947

11 septembre 2018

J’ai souhaité, en venant vous saluer ce soir, rappeler la création de l’Association des anciens, il y a un siècle de cela. Pour ce faire, j’ai plongé dans l’album Un demi-siècle au Mont-Saint-Louis, publié en 1939, à l’occasion du 50e anniversaire du Collège. Ce livre, comme il ne s’en fait plus, constitue un formidable témoignage de la vie au Collège à la fin du 19e siècle et au début du 20e.

À titre de directrice du Collège, ayant le défaut de n’en être pas issue, j’ai eu envie de vous faire cadeau de quelques extraits de cet album qui relatent la création de votre association. Les mots et le ton appartiennent souvent au passé, mais l’émotion et la fierté sont les mêmes. Je vous laisse en juger par vous-mêmes

[Extraits tirés de l’album Un demi-siècle au Mont-Saint-Louis, publié en 1939, pour le 50e anniversaire du Collège]

Les débuts

De tout temps, les anciens se firent une joie de revenir fréquemment à l’Alma Mater. Mais le collège dut attendre jusqu’en 1919 la fondation d’une Amicale ou « Association des anciens Élèves » (A.A.E.).

C’est que le frère Symphorien, directeur de 1893 à 1914, s’opposa toujours à la réalisation d’un projet qui était dans l’air depuis assez longtemps. Vers 1913, lorsque le Mont-Saint-Louis eut vingt-cinq ans, les demandes se firent plus pressantes, mais le frère Symphorien demeura inflexible. Pourquoi? D’abord, sans doute, parce qu’il n’aimait guère les innovations; et puis, peut-être, comme certains supérieurs que nous avons connus, parce qu’il craignait qu’on fît trop de différence entre ceux qui « en » seraient – et les autres.

Cependant, la volonté des anciens s’affirmait, et quelques-uns prirent l’habitude de se réunir hors du collège.

[…]

Telles furent les origines lointaines de notre belle Amicale. C’est en 1919, comme on sait, sous le directorat du frère Joseph, que le projet devait aboutir. Au cours des vacances de cette année-là, les réunions se firent plus nombreuses, plus actives, et l’on discuta sur les moyens à prendre pour former d’abord un noyau autour duquel les autres viendraient se grouper. Le 28 septembre, on ébauchait les règlements de la société, et l’on chargeait un Comité provisoire d’organiser l’assemblée plénière de novembre.

[…]

Les efforts des organisateurs portèrent leurs fruits, car l’assemblée convoquée pour le 30 novembre 1919 – date historique – dépassa en ampleur les prévisions les plus optimistes.

On estime à près de 850 le nombre des anciens qui avaient répondu à l’appel de l’Alma Mater.

[…]

Le jour de l’assemblée

Le frère Joseph s’adressa aux anciens dans les termes suivants :

« Votre présence ici, ce soir, réalise un de mes plus chers désirs : réunir les anciens élèves du pensionnat. Votre empressement à répondre à notre appel nous fait croire que vous éprouviez, vous aussi, le besoin de vous revoir. Je souhaite à tous, au nom de tous les Frères et des élèves du Mont-Saint-Louis, la plus cordiale bienvenue… Quelle joie intense, quelle fierté j’ai ressenties à la lecture des 650 réponses à nos lettres! Nous n’ignorions pas que vous occupiez des positions sociales plus qu’avantageuses. Dans toutes les classes de la société : le sacerdoce, la vie religieuse, le barreau, la médecine, l’industrie, le génie civil, le commerce, etc. nous vous trouvons aux premières … Vous êtes plus que jamais du Mont-Saint-Louis, en ce moment où vous vous groupez pour établir les bases d’une association qui vous tiendra plus unis. »

Puis le frère Symphorien, le directeur peu ouvert aux innovations dont il était question plus haut, prit la parole :

[…]

« On juge l’arbre par ses fruits […]. En voyant cette belle réunion d’anciens, je puis dire sans forfanterie que le Mont-Saint-Louis est un bon arbre. Vous êtes dans des carrières différentes, mais chacun de vous se distingue dans celle qu’il a embrassée. Un lien commun vous unit : vous êtes tous des catholiques pratiquants, de bons et honorables citoyens. »

[…]

Si ma mémoire n’est pas assez heureuse pour retenir les noms de tous les élèves du Mont-Saint-Louis, mon cœur est assez grand pour les contenir tous. Une réunion comme celle-ci laisse des souvenirs que le temps ne saurait effacer; et, comme l’a dit le poète Musset :

Un souvenir heureux est peut-être, sur terre, plus vrai que le bonheur. »

Ces paroles émouvantes du vieux chef qui avait façonné tant de générations d’élèves, furent accueillies par des applaudissements prolongés; on entonna même le sempiternel refrain : « Il a gagné ses épaulettes… »

[…]

La plupart des journaux firent écho à cette réunion mémorable.

Le Devoir, entre autres, insistait sur son caractère intime et familial : « Comme il faisait bon pour les anciens, de revoir leurs vieux professeurs, et d’échanger d’affectueuses poignées de mains avec des camarades qu’ils n’avaient pas rencontrés depuis longtemps! »

« Dimanche soir, imprimait la Patrie, les anciens n’ont cessé de gravir la pente qui mène à leur Alma Mater, de sorte que, vers sept heures, la séance put s’ouvrir…

[…]

L’œuvre accomplie

Il avait été décidé que les anciens se retrouveraient à l’Alma Mater le premier dimanche de chaque mois, pour y assister à la messe, y prendre le déjeuner et écouter des causeries données le plus souvent par l’un d’entre eux.

[…]

À partir de février 1921, les conférences n’eurent plus lieu le dimanche, mais à des jours variables. […]

Avec le temps, les présences se firent moins nombreuses, tant il est vrai que « tout passe, tout lasse ».

Bien que l’attrait de la nouveauté eût disparu, l’assemblée générale du dimanche 2 mai 1920 rappela par son ampleur celle de novembre 1919.

Au cours de l’année 1919-20, un comité spécial avait eu pour mission de codifier les divers règlements par lesquels sera régie notre Amicale. Une fois ces dispositions approuvées, l’Association fut incorporée sous les noms de Association des Anciens Élèves du Mont-Saint-Louis; en anglais : The M.S.L. Old Boys’ Union.

La nouvelle Société déclarait nettement avoir pour objet : 1. De maintenir et d’étendre les relations amicales et sociales entre les anciens élèves du Mont-Saint-Louis; 2. D’entretenir et de fortifier en eux les principes de foi catholique et d’honneur qu’ils reçurent au collège; 3. D’aider soit ses membres, soit d’autres personnes, à poursuivre leurs études; 4. De procurer à ses membres, la récréation et l’instruction de l’esprit ainsi que le délassement du corps; 5. D’aider les élèves à leur sortie du collège; 6. De promouvoir les intérêts respectifs de ses membres; 7. De travailler au recrutement du collège et de stimuler chez les élèves l’ardeur au travail par la fondation de bourses et le don de prix.

[…]

Les anciens ont été les premiers à bénéficier des avantages de l’Association. Elle a d’abord renoué entre eux les liens d’une camaraderie plus ou moins vieille. […] Depuis 1919, les « conventums », – célébrés après cinq, dix ou vingt ans – se sont faits de plus en plus nombreux, au point d’être devenus aujourd’hui monnaie courante.

Grâce à nos assemblées, grâce surtout à nos revues, les anciens lancés dans les professions libérales, dans l’industrie, le commerce ou la finance se font mieux connaître, et leurs cartes d’affaires les désignent aux encouragements des camarades. […]

En leur remettant sans cesse sous les yeux les enseignements passés et les exemples toujours vivants de leurs maîtres, l’Association engage les anciens à garder intact le patrimoine spirituel du collège. Mais elle ne pense pas qu’aux vivants : les disparus ont leur part aux souvenirs et aux suffrages de leurs confrères. […]

Et c’est grâce à l’Association, il faut le répéter, qu’appartiennent l’idée et la réalisation de la plaque de bronze où brillent les noms de nos morts à la Guerre.

[…]

Le Mont-Saint-Louis compte déjà un nombre considérable d’anciens qui se sont distingués dans toutes les carrières. […]

Mais les pères de famille ne peuvent rendre à leur vieux collège de plus éloquent témoignage qu’en lui confiant l’éducation de leur fils. C’est ce qu’un très grand nombre ont fait jusqu’ici.

[…]

Aussi, que les timides et les hésitants se rassurent! En venant grossir les rangs de notre Amicale, ils ne feront pas que verser une cotisation à bon escient, ils serviront leur propre cause, puisque le bien de la ruche est également le bien de l’abeille!

Que dire de plus? C’est une grande richesse pour le Mont-Saint-Louis de pouvoir compter sur une communauté d’anciens aussi dynamique et engagée que la vôtre… que la nôtre. Merci!

Longue vie à l’AAMSL!

Sylvie Drolet, directrice générale du Collège Mont-Saint-Louis

DG Président VP

Gabriel Marchesseault 2001, vice-président, Sylvie Drolet, directrice générale, Louis Nolin 2000, président

Publicités

130e anniversaire du Mont-Saint-Louis 1888-2018

Dans le but de marquer le 130e anniversaire du Mont-Saint-Louis, le Collège, la Fondation du Collège et l’Association des anciens du Mont-Saint-Louis présentent Nelligan de retour au MSL, une soirée poétique et musicale.

MSL_Signa_01_Spct_Nelligan_RGB_300dpi

Jeudi 8 novembre 2018 à 20 h au Collège Mont-Saint-Louis

Première formule Cocktail dînatoire et spectacle 95 $ Accueil à compter de 17 h 30

Deuxième formule Spectacle seulement 50 $ Accueil à compter de 19 h 15


Un apéro sera offert – Service de bar sur place

Nombre de places limité – Places non réservées


Émile Nelligan (1879-1941) a composé toute son œuvre poétique entre le printemps 1896 et l’été 1899. Il a notamment fréquenté le Mont-Saint-Louis, sur la rue Sherbrooke. Quelque 125 ans plus tard, des artistes issus de notre communauté interpréteront des œuvres qui l’ont inspiré ou tirées de ses poèmes; ils liront aussi quelques-uns de ses poèmes.

Voici un texte qui évoque un moment important de la vie du poète :

Cela se passe le 26 mai 1899.

L’historique Château Ramezay brille de tous ses feux sous un ciel étoilé. Il ouvre ses salons, ce soir, à une assistance nombreuse et distinguée. C’est la quatrième séance publique de l’École Littéraire de Montréal : les poètes de la jeune génération s’expriment.

La soirée se déroule normalement. L’orateur qui laisse la tribune reçoit beaucoup d’applaudissements. Un jeune homme qui n’a pas vingt ans se lève. Le silence se fait. Tous les regards se tournent sur lui. Tel un jeune dieu, il s’avance lentement.

Un poète le vit ainsi : «Une vraie physionomie d’esthète! Une tête d’Apollon rêveur et tourmenté, ou la pâleur accentuait le trait net, taillé comme au ciseau dans un marbre. Des yeux très noirs, très intelligents, ou rutilait l’enthousiasme, et des cheveux, oh! Des cheveux à faire rêver, dressant superbement leur broussaille d’ébène, capricieuse et massive, avec des airs de crinière et d’auréole.»

Il lit Le Talisman, puis Rêve d’artiste : Sa voix est grave et trainante, avec un léger accent anglais, qui n’est pas dépourvu de charme, note un autre observateur et qui ajoute : Sa bouche sur laquelle se dessine un sourire doucement triste, ne semble avoir été formée que pour réciter des vers.

Le geste est ample et solennel. La voix de l’adolescent porte en ses murs vieux de près de deux siècles. Il clame maintenant d’une voix passionnée :

La Romance du Vin

C’est le triomphe!

Les applaudissements, mus par l’émotion et l’admiration, prennent la fureur d’une ovation. Le délire, quoi! Ses amis le portent sur leurs épaules jusque chez lui, près du Carré Saint-Louis.

J’ai vu ce soir Nelligan en pleine gloire, dira son ami, le poète Louis Dantin…

Cet extrait provient du livre de Réal Bertrand (1980), Célébrités canadiennes.

100e assemblée annuelle de l’Association des anciens du Mont-Saint-Louis

Le mardi 11 septembre 2018 à 19 h au Collège Mont-Saint-Louis

À ce sujet, quelques mots issus de l’Album jubilaire publié en 1939 :

De tout temps, les anciens se firent une joie de revenir fréquemment à l’Alma Mater.

30 novembre 1919 – date historique – fondation d’une Amicale ou « Association ses anciens élèves » : On estime à près de 850 le nombre des anciens qui avaient répondu à l’appel de l’Alma Mater. La salle de récréation des Moyens était remplie, et l’on pouvait lire sur tous les visages la joie de se retrouver en famille.

À la fin de cette rencontre le frère Symphorien dira quelques mots aux anciens : Une réunion comme celle-ci laisse des souvenirs que le temps de saurait effacer; et, comme l’a dit le poète Musset :

« Un souvenir heureux est peut-être, sur terre,

Plus vrai que le bonheur. »

 Un demi-siècle au M.-S.-L. 1888-1938

LOGO AAMSL

Rappel historique

Yvan Bordeleau, promotion 1963

Tout comme la magnifique histoire du Collège Mont-Saint-Louis qui perdure depuis plus de 128 années, l’histoire de l’Association des anciens du Mont-Saint-Louis n’en est pas moins surprenante puisqu’elle célébrera, dans trois ans, son 100ièeme anniversaire. En effet, c’est en 1919 que notre association fut formellement constituée. Pourquoi l’absence de l’association durant une période de 31 années après la fondation du Collège, soit entre 1888 et 1919 ? Même si les demandes se faisaient de plus en plus fortes pour la mise en place d’une telle association des anciens, le frère Symphorien, alors directeur du collège, n’était pas très ouvert à cette proposition car il ne voulait pas qu’il y ait deux catégories des anciens : les membres qui y adhèreraient sur une base volontaire et ceux qui ne seraient pas membres de ce regroupement.

En 1919, changement de cap avec l’assentiment du directeur de l’époque, le frère Joseph. Une assemblée de fondation fut convoquée, le 30 novembre 1919, pour officialiser la naissance de « l’Association des anciens du Mont-Saint-Louis » et, dans sa forme anglaise typique de l’époque, « The M.S.L. Old Boy’s Union ». C’est plus de 850 anciens qui se présentèrent alors à leur Alma Mater, avec le sourire aux lèvres et heureux de se retrouver en famille, démontrant  clairement l’appui des anciens à cette démarche. On créa alors un comité provisoire, formé de dix anciens et du directeur, le frère Joseph, pour rédiger les règlements. Ceux-ci furent conséquemment reconnus comme les membres fondateurs. Tous les journaux de l’époque firent écho à cet événement  impressionnant : le Devoir, la Patrie, la Gazette.  Au cours des deux premières années, plus de 1000 anciens ont adhéré à l’association en payant leur cotisation.

 

Les objectifs énoncés dans la constitution originale de l’association furent les suivants : « 1. de maintenir et d’étendre les relations amicales et sociales entre les anciens élèves du Mont-Saint-Louis ; 2. d’entretenir et de fortifier en eux les principes de la foi catholique et d’honneur qu’ils reçurent au collège ; 3. d’aider soit ses membres, soit d’autres personnes, à poursuivre leurs études ; 4. de procurer à ses membres la récréation et l’instruction de l’esprit ainsi que le délassement du corps; 5. d’aider les élèves à leur sortie du collège ; 6. de promouvoir les intérêts respectifs de ses membres ; 7. de travailler au recrutement du collège et de stimuler chez les élèves l’ardeur au travail par la fondation de bourses et le don de prix ».

De 1919 à 1921, les anciens se retrouvaient, chaque dimanche, au Collège pour assister à la messe et y déjeuner. À partir de 1921, des conférences eurent lieu selon des horaires variables. C’est ainsi que plus de 40 conférences furent présentées par des anciens du Collège, entre 1919 et 1935. Par la suite, ce genre d’activités perdit de la popularité et on eu alors recours à d’autres formes de ralliement.

Au fil des années, il faut souligner que la présence continue au sein du conseil d’un frère aviseur, fréquemment le frère directeur, a caractérisé les liens étroits et le respect qui existaient entre les anciens et leurs éducateurs, les frères des Écoles chrétiennes. D’ailleurs, encore aujourd’hui certains anciens, qui ont fréquenté le Collège situé sur la rue Sherbrooke, ont un excellent souvenir de l’implication exceptionnelle du frère Clément qui a joué un rôle déterminant dans le développement et l’existence de l’association.

Au cours de son histoire, plusieurs dizaines d’anciens ont assumé, avec dévouement, la présidence de notre association des anciens et, sans évidemment en faire l’énumération, nous désirons leur manifester toute notre reconnaissance. À travers des périodes plus ou moins actives, celle-ci a traversé les décennies et est encore aujourd’hui bien présente et dynamique sous la direction de notre président actuel, Monsieur Louis Nolin, promotion 2000, et des membres du conseil d’administration. C’est ainsi que plusieurs activités, adaptées à notre époque, illustrent l’ancrage bien solide de  l’Association des anciens du Mont-Saint-Louis  dans le contexte actuel: les retrouvailles annuelles, la publication du bulletin « Nous …les anciens », la page Facebook et le blogue de l’AAMSL, les bourses aux élèves, le programme de mentorat, etc. Il est satisfaisant de constater que les objectifs actuellement poursuivis par l’association sont encore assez près des objectifs fixés au moment de la fondation de l’association des anciens, il y a près de 100 ans.

Le sentiment d’appartenance et de fidélité à notre Collège de la part des anciens de toutes les générations a certainement constitué un facteur favorable à sa renommée qui, malgré les aléas normaux de l’histoire, est toujours reconnu comme un phare dans le monde de l’éducation. Les membres de l’Association des anciens sont toujours très fiers d’y être associés et de pouvoir continuer à contribuer à son développement et ses projets d’avenir.

Poursuivons la route déjà bien tracée. Soyons donc fiers de la formation que nous avons reçue au Mont-Saint-Louis, heureux d’appuyer notre Alma Mater et prêts à épauler l’équipe d’administrateurs de  l’Association des anciens du Mont-Saint-Louis.

Un hommage bien mérité à Michel Hétu, président sortant, promotion 1972

Michel Hétu

M. Michel Hétu, promotion 1972

Texte de M. Yvan Bordeleau, promotion 1963

Le 8 septembre dernier, l’Association des anciens du Mont-Saint-Louis tenait son assemblée générale annuelle et c’est à cette occasion que le président, M. Michel Hétu, nous annonçait qu’il ne solliciterait pas un nouveau mandat à titre d’administrateur de notre association (AAMSL). C’est à regret que les membres du conseil ont accueilli la nouvelle tout en reconnaissant son importante contribution à la vie de l’AAMSL.

En effet, Michel est devenu membre du conseil d’administration en 2006 et a agi à titre de président de 2008 à 2015. Durant ces sept années, il a su insuffler un dynamisme remarquable à notre association qui s’est traduit par la mise en place de plusieurs réalisations: recrutement d’une équipe d’administrateurs dynamiques et motivés qui furent heureux de le seconder dans son objectif de reprendre le contact avec tous les anciens du Collège, que ce soit ceux et celles de la rue Sherbrooke ou du boulevard Henri-Bourassa; publication de 21 numéros de la nouvelle version du bulletin « Nous…les anciens » diffusé annuellement via internet, à trois reprises, à près de 45 000 anciens; mise en place d’un site web de l’AAMSL, d’une page Facebook et d’un blogue pour joindre le plus grand nombre possible d’anciens; reprise des retrouvailles annuelles auxquelles plus de 250 anciens participent avec la joie de revoir des anciens collègues; l’initiative de la publication du livre « Collège Mont-Saint-Louis 1888-2013 : 125 ans d’histoire »; la création d’un programme de mentorat accessible pour les anciens du collège qu’ils s’agissent de mentorés ou de mentors. Il n’est pas nécessaire d’en ajouter pour reconnaitre que ces sept années furent de belles années pour la vie de l’AAMSL. Merci Michel et sois assuré de notre plus grande reconnaissance.

Nous mentionnions plus tôt le dynamisme et le dévouement de l’équipe de direction de l’association et c’est avec le même enthousiasme que la plupart des membres du conseil ont renouvelé leur implication pour la prochaine année. Le nouveau conseil 2015-2016, élu à l’occasion de l’assemblée générale annuelle, est le suivant :

Louis Nolin promotion 2000, président

Gabriel Marchesseault promotion 2001, vice-président

Audrée Des Roches Hétu promotion 2001, secrétaire-trésorière

Simon Beaudry promotion 2010

Florence Bélanger-Morin, promotion 2011

Yvan Bordeleau, promotion 1963

Jordan Brouillette, promotion 2010

Daniel Gaudry, promotion 1969

Jacques A Laurin, promotion 1966

Jean-François Leclerc, promotion 1991

Marc Lemire, promotion 1985

Jean-François Lépine, promotion 1981

Enfin, notons que nous sommes très heureux et fiers de souligner que notre nouveau président, M. Louis Nolin, était déjà membre du conseil depuis 2004. Louis a le Mont-Saint-Louis « dans le sang et les gènes » puisqu’il est la troisième génération de Nolin à fréquenter le Collège (Jean-Claude Nolin, promotion 1944, et Pierre Claude Nolin, promotion 1972). Point n’est besoin de vous convaincre que la présidence de notre association est entre bonnes mains et que Louis peut compter sur la collaboration de tous les membres du conseil.

Nouvelles de l’Association des Anciens

Retrouvailles annuelles de l’AAMSL au Collège

Le jeudi 19 mai 2016 – Accueil à compter de 17 h 30

C’est un rendez-vous à ne pas manquer! Inscriptions dès janvier 2016.

RÉSEAU AAMSL – Entraide professionnelle – Mentorat

Le Réseau AAMSL est à la recherche d’anciens possédant une solide expérience de travail dans un domaine précis et souhaitant contribuer au développement de jeunes anciens ayant des objectifs professionnels à atteindre.

Vous établirez d’abord un premier contact en ayant une conversation téléphonique de quelques minutes avec un jeune ancien. Cela vous permettra, de part et d’autre, de décider si une relation mentorale peut être établie.

Appel aux jeunes anciens

Vous vous questionnez quant à vos choix professionnels?

Vous aimeriez parler à un ancien élève du Mont-Saint-Louis qui travaille dans un domaine qui vous intéresse ?

Vous souhaiteriez bénéficier des conseils d’une personne d’expérience, qui, comme vous, a étudié au Mont-Saint-Louis?

Communiquez avec l’Association des anciens afin d’amorcer une démarche de jumelage selon vos besoins. aamsl@msl.qc.ca 514 382-1560 poste 227